Un jardin potager partagé, cultivé en permaculture.

Support pour :

+ rétablir du lien social et de la convivialité,

+ agir collectivement,

+ gagner en autonomie et en diversité alimentaire,

+ développer une conscience écologique.

Le potiron
                                                         présenté par Fabio

PRESENTATION

De la même famille que les courgettes (cucurbitacées),  le potiron (cucurbita maxima), appelé génériquement courge, est une espèce qui se divise en 4 groupes: potirons, potimarrons, giraumons et courges de Hubbard. Dans notre article, nous choisissons  de vous présenter uniquement le potiron.

Fruit d'une plante potagère annuelle à grandes feuilles,  communément de forme ronde et aplatie (à la différence de la citrouille qui est ronde et non aplatie). Il existe des variétés allongées, à peau lisse ou bosselée. Les couleurs sont diverses (orange, jaune, rouge, vert, marron, beige, bleu).

Le potiron peut peser moins d'un kilo jusqu'à plusieurs dizaines de kilos. Sa chair se consomme cuite, et ses grains crus, grillés ou salés. La chair peut se cuire à l'eau, à la vapeur, au four ou encore en friture. On les consomme en soupes. Il peut également se couper en tranches et être ainsi conserver. Il peut servir à la  préparation de desserts. Avec les graines, on peut obtenir une huile, au gout et à l’odeur caractéristiques.

Tout comme les courgettes, sa fleur est un délice culinaire (beignets). Bien conservé, un potiron peut se conserver jusqu'à 6 mois.

 

HISTOIRE

Les cucurbitacées proviennent de pays tropicaux et subtropicaux. Leurs origines exactes restent incertaines. Le plus ancien témoignage relève de graines retrouvées au Mexique, provenant de 6000 ans avant notre ère.

Dans l'Antiquité les gourdes et calebasses, étaient fabriqués à partir de cucurbitacées. Discoride et Pline définissaient les cucurbitacées comme « rafraîchissants à la vie humaine et baume à tous les problèmes ».

Le potiron que nous retrouvons aujourd’hui dans nos potagers, a été importé par les portugais au 16ème siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CULTURE

Semer les graines après les dernières gelées (mi-mai), dans un sol léger et amendé. La levée de la semence, demande environ 8 jours (si on souhaite une récolte précoce, semer sous abri en avril).

Le potiron étant d'origine tropicale, il nécessite un arrosage fréquent et abondant. Il faudra attendre 6 mois avant sa récolte.  Si sa maturation n’arrive pas à terme avant les gelés de novembre, exposez-les au soleil en intérieur.

Son principal ennemi est l'oïdium, un champignon qu’on peut combattre avec du purin de prêle ou avec une infusion d'ail et de lait. La bouillie bordelaise peut limiter les dégâts.

Les pucerons aiment également parasiter notre légume (ses feuilles). Un purin d’orties ou du savon noir en pulvérisation peuvent faire le travail. La menthe, le thym, la sarriette ou encore l'absinthe, si planté en proximité des potirons peuvent les protéger en éloignant les parasites. Les larves de coccinelle et de chrysope sont aussi gourmandes de pucerons.

 

PROPRIÉTÉS

Le potiron est principalement composé d'eau (95%). Il est très riche en beta-carotène, en provitamines, en minéraux (phosphore, fer, magnésium et potassium), et en vitamines B et C.

Sa consommation est conseillée dans le cas de maladies cardiaques. Le potiron, sucré au gout, est recommandé aux diabétiques, sa quantité en glucides étant basse : il est considéré légume hypocalorique. Les graines frites et salées sont d’efficaces vermifuges.

 

vegetables-4398758_1920.jpg
La suggestion de recette
                                                       de Valéry
 
CRÈME DE POTIRON

Pour 4 parts

Préparation : 50 min

Cuisson : 30 min

 

Ingrédients :

  • 600 g chair de potiron

  • 1 pomme de terre

  • 2 carottes

  • 2 échalotes

  • 1 gousse d’ail

  • 1 dose de curry

  • 4 c. a. s. d'huile d'olive

  • 400 ml lait de coco

  • 1 verre de vin blanc

  • 400 ml bouillon de légumes

  • Sel et poivre

 

Préparation :

        Couper la chair de potiron en dés.
        Eplucher carottes et pomme de terre, les couper en

        petits morceaux.

        Eplucher ail et échalotes.

Cuisson :

        Faire revenir ail et échalotes dans huile d’olives.

        Rajouter chair de potiron et légumes. Laisser revenir.

        Rajouter bouillon de légumes.

        Laisser la chair de potiron devenir tendre.

        Rajouter lait de coco, verre de vin blanc, curry, sel

        et poivre.

        Passer la soupe au mixeur.

 

Bonne dégustation.